L’essentiel à savoir sur les tables de mixage

tables de mixage

Sharing is caring!

Avoir un bon micro est certes une condition primordiale pour assurer une qualité de son impeccable dans son Home Studio, mais il ne faudra pas non plus négliger les autres éléments le composant. On note parmi eux le tableau de mixage, instrument de contrôle indispensable pour harmoniser, contrôler et optimiser le son enregistré dans un studio. Comment alors s’assurer de la qualité des tables de mixage, comment les choisir, comment les faire fonctionner ? Le point à travers les prochaines lignes de ce guide !

En passant, découvrez de nouvelles astuces concernant la maintenance des ordinateurs de bureau ou portable gamer sur depannage-ordinateur-pc.fr. Depannage-ordinateur-pc.fr est un site qui se spécialise dans l’environnement informatique.

Avoir un bon micro peut-il suffire pour garantir la qualité sonore dans son home Studio ?

tables de mixage

La réponse est non, car même en possédant un bon logiciel pour monter le son, on aura toujours besoin d’un dispositif externe pour assurer la clarté du son et tout mixer. Les avantages d’avoir un tableau de mixage sont nombreux. D’abord, on compte plus d’entrées sur une table de mixage que sur une simple carte son. Ensuite le rapport nombre d’entrées/prix est généralement plus avantageux avec une table de mixage qu’avec une carte son.

Par ailleurs, on peut noter aussi que le fait d’utiliser une table de mixage n’est pas forcément synonyme de perte d’espace, car elle peut occuper différentes dimensions selon vos besoins en termes de gain d’espace. De plus, un tableau de mixage peut parfaitement répondre à tous les budgets.

tables de mixage

Quel type de table de mixage choisir ?

D’abord, il faudra noter qu’il existe deux grands types de tables de mixage ; les tables analogiques d’une part et les tables numériques de l’autre. Le premier type de table est apprécié pour ses caractéristiques, le son qu’il délivre et donc notamment pour la qualité d’enregistrement qu’il offre. La table de mixage numérique pour sa part réunit tous les avantages de l’analogique, mais offre comme plus la possibilité de contrôler le séquenceur à l’aide de ses boutons et l’interface audio. Pour faciliter votre choix, on pourra suggérer trois marques de tables de mixage analogique :

  • Les tables de mixage Mackie : La Mackie VLZ4 garantit par exemple une excellente qualité d’égalisation et de filtration sonore. En termes de choix de tables de mixage, Mackie reste une valeur sûre.

tables de mixage

 

Voir le prix

  • Les tables Soundcraft : ces types de tables assurent une qualité sonore plus fluide, plus douce et beaucoup plus harmonieuse.

tables de mixage

 

Voir le prix

  • Les tables TAPCO Mix : ce type de table offre l’avantage d’un meilleur rapport qualité/prix. C’est seulement dommage que cette marque n’existe plus et du fait, la table n’est vendue que d’occasion.

Comment fonctionne une table de mixage ?

La première véritable erreur à ne pas commettre quand on est face à un tableau de mixage consiste à le regarder dans son ensemble. Et pourquoi nous le direz-vous ? Tout simplement parce que vous allez rapidement vous y perdre, notamment quand vous serez face à une table de mixage de type Soundcraft EFX 12. Pour comprendre le fonctionnement d’une table de mixage, il faudra l’apercevoir comme une suite de tranche. Le son doit être traité tranche par tranche qui, une fois mixé, sortira de la table et va s’acheminer soit dans la carte son ou bien directement dans votre ordinateur.

Maintenant que vous comprenez le mécanisme d’une table de mixage, détaillons ce que comporte une tranche. Dans la partie la plus haute, une entrée micro, puis : une entrée ligne, une entrée insert, une entrée de gains, une entrée d’égalisation sonore, une entrée pour les auxiliaires, une entrée pour les effets, une entrée pour la panoramique, deux boutons (un bouton mute et un bouton PFL) et généralement un fader au niveau le plus bas.

tables de mixage

Voir le prix de Soundcraft EFX 12

Les essentiels à retenir

  • L’entrée micro: il faut savoir que la table de mixage permet de brancher plusieurs micros, et ce généralement depuis la partie supérieure de chaque tranche qui compose la table.
  • Entrée ligne: elle se compose d’entrées jack pour brancher des instruments de musique comme les synthétiseurs ou encore les guitares électriques.
  • L’entrée insert: elle est pratique pour gérer les effets externes, les inserts vont permettre de faire sortir ou de faire rentrer le son via un effet externe. Avec cette entrée, vous pouvez utiliser un câble en Y pourvu d’une fiche jack sur l’un des bouts et deux sur l’autre.
  • L’entrée de gains: elle est utile pour optimiser la qualité et le rendu sonore des instruments de musique ou des équipements sono à faibles gains audio. Il en est de même pour les micros à faible puissance sonore.
  • Egaliseur sonore: cette fonction sert spécialement à équilibrer le son et à le perfectionner.
  • L’entrée pour les auxiliaires: elle permet d’appliquer directement un effet externe une fois qu’il est branché.
  • L’entrée d’effets: elle sert à gérer tout ce qui est effet sonore.
  • PAN : elle permet de gérer tout ce qui est panoramique : vers la gauche, vers la droite ou au centre.
  • Deux boutons (mute et PFL) : le bouton mute permet de faire basculer le son en mode muet, quant au bouton PFL, il servira à faire entendre le son soit directement sur une enceinte ou bien sur un casque.
  • Le fader: il servira à faire monter ou à faire baisser le son. À l’extrémité droite des faders se trouvent deux faders de couleur différente que les autres qui vous serviront à gérer le mix global.

tables de mixage

Cependant, l’irrésistible micro KLIM Voice est disponible sur notre site. Suivez le lien pour connaitre les fonctionnalités et les caractéristiques de ce fameux micro.

Élément important à savoir sur les tables de mixage

L’élément important à savoir concernant la plupart des tranches d’une table de mixage, c’est qu’elles font passer le son en mode mono. Pour passer en mode stéréo, il faudra donc utiliser deux tranches pour brancher la partie gauche de la fiche sur l’une des tranches et la partie droite sur la tranche suivante. Ensuite pour le réglage, il faudra opérer la même application sur les deux tranches en prenant bien soin de régler le panoramique de gauche complètement vers la gauche et celle de droite complètement vers la droite afin de garantir un effet stéréo impeccable.

À côté des entrées micros, vous remarquerez aussi la présence d’un bouton qui fera fonctionner tous les micros branchés sur ces entrées et spécialement les micros qui nécessitent d’être alimentée par un générateur fantôme. Chez la plupart des tables de mixage, vous allez par ailleurs retrouver soit des sorties en XLR soit des sorties jack. Elles sont vraiment pratiques pour brancher la table à un ordinateur même si on n’a pas de carte son. Ainsi, vous pourrez parfaitement utiliser des câbles qui sortent en mini jack et qui rentrent en jack sur la table.

tables de mixage

Maintenant que vous connaissez à peu près comment fonctionne une table de mixage, il sera préférable également que vous vous renseignez un peu plus sur les typologies et les caractéristiques techniques des principaux types de micros et pour cela, nous vous invitons à découvrir nos autres articles traitent ce sujet.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *